Projet pédagogique

Venez découvrir le projet pédagogique de la maison d'enfants Les Spirous à Nivelles. Vous verrez les qualifications des membres de la crèche qui va accueillir votre enfant ainsi que des conseils pour gérer au mieux la première séparation. Nous vous présentons les normes de sécurité mises en place et la manière dont nous organisons les journées au sein de notre maison d'enfants.

PROJET PEDAGOGIQUE VERSION 2014
Notre maison d’enfants « Les spirous » est autorisée par l’O.N.E. pour l’accueil d’enfants de 0 à 3 ans.
Notre maison d’enfants accepte la présence simultanée de 15 enfants journellement.  Le nombre d’inscriptions se régule pour arriver à ce quota.
Mi-urbain, mi-rural, elle est située rue du Chêne 22a à Nivelles dans un cadre de verdure avec un grand jardin clôturé.
Nous avons une attention permanente sur vos enfants.  Une mini ferme se composant de lapins, poules, canards, chiens, chevaux, autruches, chèvres etc. est mitoyenne à l’aire de jeu des enfants ce qui apporte une distraction ludique aux enfants.  Les enfants peuvent en toute sécurité approcher les animaux.  Une extension à la maison d’enfants est construite au jardin dans le but de pouvoir y descendre plus tôt dans la saison et plus longtemps.  Lorsque le temps est un peu plus frais, les grands pourront aller jouer au jardin avec un manteau tandis que les petits seront à l’abri et au chaud.  Nous disposons d’un grand parking intérieur sécurisant et isolé du trafic routier, ce qui permet l’accueil des enfants sans danger, sans stress pour les parents, les frères et sœurs accompagnant.  La sécurité est conforme aux normes d’incendie et d’électricité et suivant les normes en vigueur.
L’accès aux locaux est sous surveillance vidéo.

Les enfants sont accueillis tous les jours ouvrables de 7h à 18h.
Tous les jours fériés, le mois de juillet et certains jours supplémentaires sont fermés, ces journées concernent essentiellement les ponts et les vacances scolaires de Noël – Nouvel An ainsi que des journées pour formation continue.  Les dates sont communiquées aux parents dans le courant du mois de janvier.

Pour des raisons d’organisation, nous n’acceptons pas de demi-journée mais bien des journées entières.

La fréquentation à la maison d’enfants est de 2 jours semaine minimum, toutefois, l’on observe chez les enfants que plus le rythme de présence est réduit, plus il a des difficultés à s’adapter.
Pour des raisons de bien-être pour votre enfant, il est souhaité de ne pas multiplier les lieux d’accueil et de favoriser un accueil d’au moins 3 jours dans notre maison d’enfants.

Nous attirons votre attention sur l’importance de respecter les heures d’ouverture et de fermeture de notre maison d’enfants.

La qualification du personnel est la suivante :

Le milieu d’accueil doit concilier les responsabilités professionnelles, familiales en tenant compte des intérêts et des besoins particuliers de l’enfant.  Il doit promouvoir le bien-être des enfants en garantissant la satisfaction de leurs différents besoins.  Il faut considérer l’enfant comme une personne à part entière.  Cela veut dire offrir à l’enfant : une écoute attentive, une attention à ses émotions.  Nous allons lui expliquer chaque chose, ce qui va lui arriver afin de le sécuriser et de verbaliser ce que l’enfant vit.

NB/ Pour le bien-être de votre enfant, il est très important que la confiance soit mutuelle entre notre maison d’enfants et vous parents. Cette condition est importante pour assurer le bien-être de l’enfant.


Le besoin d’attachement mère-enfant.

Les liens d’attachements sont la base de tous les liens sociaux futurs.
Cet attachement, par la certitude d’être aimé va permettre au bébé de développer un sentiment de sécurité, de confiance en lui.
Cet attachement va aussi apporter aux parents un sentiment de confiance en leurs compétences.

Comment gérer la première séparation ?
Que se soit à 4 mois, à 8 mois, à 1 an, les enfants ont
difficile de se séparer de leur maman et papa avec qui ils ont passé de longs moments ensemble.  Un enfant de 4 mois réagira d’une autre façon qu’un enfant de 8 mois.  Un enfant peut montré des signes d’une séparation plus difficile par le refus de manger, de dormir ou d’un air inquiet.  Pour favoriser cette familiarisation, nous devons proposer aux parents de venir plusieurs fois avec leur enfant avant l’entrée de celui-ci.  
Lors du premier jour de l’enfant en crèche, nous vous proposons de téléphoner plusieurs fois sur la journée.  Nous espérons pouvoir vous rassurer en vous disant que tout se passera bien, que votre enfant est entre de bonnes mains et que nous ferons tout pour que cela se passe très bien.  On peut aussi vous proposer de faire faire à votre
enfant des journées plus courtes pour commencer, cela pourra vous aider.

Il faut connaître les sentiments vécus par les parents.
Les réactions émotionnelles peuvent être fortes au moment de cette première séparation.

Il faut connaître le vécu de l’enfant, l’observer.
Le nouveau-né déprimé, se replie sur lui-même :

Pour l’aider à s’endormir, on peut lui raconter une petite histoire, chanter une berceuse, lui mettre ses doudous de la maison dans son lit ainsi qu’une boîte à musique.
S’il ne veut pas dormir, il ne faut pas insister et attendre les signes de fatigue.
En crèche, un enfant est en contact avec plusieurs personnes et risque plus facilement d’attraper des microbes.  Il faut insister auprès des parents à faire les vaccins nécessaires et bien leur expliquer qu’un enfant malade est mieux  au calme à la maison que de rester à la crèche.

Il faut préparer la séparation en faisant auparavant des rencontres entre parents et bébé dans la maison d’enfants et ceci afin de :

Pour un accueil plus agréable et moins stressant pour vous et votre enfant, nous demandons de venir quelques fois avant la date d’entrée, afin de familiariser l’enfant et ses parents à notre milieu d’accueil, de pouvoir faire connaissance avec vous et votre enfant.  Ce service est tout à fait gratuit, dans la mesure où l’enfant reste accompagné de son parent.

Comment favoriser le lien de confiance avec vous ?
Le rôle que la maison d’enfants peut jouer :

Comment pouvons-nous construire un partenariat avec vous ?
Tous les jours, les parents retournent à la maison avec une feuille qui leur explique le déroulement de la journée avec les différentes informations nécessaires (repas, sommeil, selle, température, médicament, informations diverses)


Le besoin de sécurité.

La sécurité est la base des possibilités de découvertes de l’environnement et du développement de l’autonomie.

La sécurité physique.
Les locaux sont adaptés aux différentes normes telles que :

Le matériel et les jeux sont adaptés aux normes O.N.E.
Exemple :

La sécurité affective.
La sécurité de l’enfant rime avec des points de repère :

Il faut éviter que trop de personnes s’occupent d’un même enfant, donc toujours les mêmes personnes (personnel de la maison d’enfants).

Lorsqu’un membre du personnel connaît l’enfant d’une personne proche, il est préférable que cette personne ne s’occupe pas trop de cet enfant car il pourrait y avoir :

Il faut aménager des moments de relation individuelle (repas, change, mise au lit…).

Pour les tout petits, le massage est un moment privilégié.  Lorsqu’un enfant est massé, tout le corps entier est en scène.  Le massage permet une communication par le toucher.
Le massage se fait dans un endroit calme avec de l’huile d’amande douce.  C’est un moment privilégié pour l’enfant.
Le massage est une expression gestuelle par le toucher.
Cela permet aussi la découverte du corps car tout en massant, on lui explique les différentes parties du corps ( bras, ventre dos, mains, pieds …)
Le massage peut aider l’enfant à s’endormir, à le soulager des coliques.
Le massage est un moment de complicité entre l’enfant et la puéricultrice, un moment de détente et d’éveil.  Mais nous comprenons que vous puissiez considérer que le massage est un moment qui vous appartient.  Dans ce cas nous en parlons ensemble et respectons votre souhait.

Le besoin d’autonomie.

C’est fort de sa confiance en lui que l’enfant va s’intéresser au monde extérieur, développer ses compétences motrices et intensifier ses interactions avec son entourage grâce à l’observation, l’imitation et les apprentissages répétés.

Augmenter la liberté de se déplacer en toute sécurité.
Beaucoup de barrières, de portes fermées ne sont là que par habitude.
Il faut innover, libérer l’espace autant que possible pour  que l’enfant puisse bouger, en respectant la sécurité.

Une bonne connaissance du développement psychomoteur est indispensable pour aménager un environnement riche en possibilités motrices et interactives diverses, sans anticipation.  L’environnement doit être pensé de manière globale mais aussi de façon individualisée.  Chez les bébés, les objets seront choisis en fonction des capacités de manipulation et de l’intérêt de chaque enfant, et disposés en fonction de ses capacités de déplacement autonome.

L’adaptation des jeux et jouets pour les enfants se fait avec le temps, l’envie de chacun et le savoir car un enfant n’est pas l’autre.  Il faut pouvoir observer pour comprendre et voir que tel enfant s’en sort avec ce jeu mais pas l’autre.

Il ne faut pas comparer les enfants.  Chaque enfant a son propre développement

Mais nous sommes particulièrement attentifs à la sécurité :

Laisser le choix.
Tant l’aménagement de l’environnement que l’organisation de la journée et le moment d’interaction seront réfléchis pour laisser une place au choix et à l’initiative :

Certains interdits ne sont jamais discutés, mais d’autres jeux peuvent être négociés.

Certaines choses ne peuvent pas être acceptées, elles doivent être interdites pour éviter tout risque d’accident.
Par exemple :
1.Un enfant qui se promène en mangeant un biscuit ou en buvant son biberon, peut tomber et se faire mal donc on reste assis pour manger ou pour boire.

Par contre, d’autres choses peuvent être négociées.
Par exemple :
2.    Un enfant veut jouer avec les Lego mais on évite de mettre plusieurs jeux en même temps.  Si vraiment il veut autre chose, nous lui donnons quand même.

Respecter le rythme et le tempérament.
1°  Certain préfèrent réfléchir avant de participer à un jeu
2°  Certain mangent plus lentement que d’autres.
3°  Certain  préfèrent jouer seuls etc


Le besoin de jouer.

Différentes activités sont prévues en fonction de l’âge de l’enfant et en fonction de certains moments précis de l’année.

Pour les enfants, l’activité essentielle est la psychomotricité, ce qui développe :

Pour les enfants plus grands, nous effectuons diverses activités.
Les différentes activités que l’on propose aux grands sont :

Le besoin de socialisation.

Les conditions de l’accueil doivent en faire une expérience agréable et bénéfique pour chaque enfant.  Nous favorisons le contact spontané entre enfants.  Mais pour aller vers les autres, les enfants ont surtout besoin de sécurité affective, qui leur donne envie de grandir et de découvrir le monde et les autres.  C’est pour cette raison que nous insistons sur l’importance d’établir un lien de confiance avec vous, sur le respect du rythme de votre enfant et sur tous les moyens qui lui permettent d’être rassuré.

Le matin, lorsque les parents déposent l’enfant à la maison d’enfants, il faut lui expliquer qu’il vient à la maison d’enfants pour jouer avec d’autres petits copains et que son papa et sa maman vont partir pour aller travailler, lui faire comprendre qu’il va rester avec nous et qu’il va participer à plein de jeux.

Lorsqu’un enfant va rentrer à l’école, il faut lui expliquer qu’il va devoir nous quitter pour rejoindre l’école où là, il sera avec une nouvelle madame qui va lui apprendre de nouvelles choses, lui dire qu’il va aussi rencontrer de nouveaux copains pour jouer avec lui.  
Lorsque deux enfants se disputent, il ne faut pas intervenir tout de suite.  Il faut les laisser régler leur conflit entre eux.  Si cela ne s’arrange pas entre eux, alors l’adulte interviendra pour régler le problème.
Il faut leur expliquer tout simplement le pourquoi, on ne peut pas se disputer pour telle ou telle chose.
Il faut gérer les conflits avec les enfants.

Vivre en groupe mais en nombre limité.
Chez l’enfant de moins de 3 ans où la relation individuelle est prioritaire, un petit groupe de 4 ou 5 enfants est préférable (le bébé peut ressentir de l’angoisse à cause des pleurs des autres).
Chez les plus grands, le nombre sera limité en fonction de la superficie et de l’aménagement.

Fournir des jeux en suffisance.
Il faut fournir des jeux en suffisance et les proposer à l’enfant.  Il faut également lui permettre de choisir les bacs de jeux.
Un éventail de choses disponibles au même moment, un nombre de jeux identiques, permettront à l’enfant de « posséder » et de ne pas être dérangé dans son jeu.
Certains jeux sont toujours disponibles durant toute la journée (ex : hochets, camions, poupées, livres, portiques, jeux d’éveil, balles etc…

Aménager un lieu de vie à fonctions multiples.
Il faut aménager à la fois :

Gérer les changements dans le groupe.
Une entrée plus tardive dans le milieu d’accueil nécessite tout autant une préparation à la séparation, c’est pourquoi notre maison d’enfants vous demande de passer une ou deux heures à la maison d’enfants, plusieurs fois avant la date d’entrée.  Ce service est tout à fait gratuit à condition que l’enfant reste accompagné de ses parents cela permet à l’enfant de découvrir le lieu où il va venir, lui montrer et faire le tour de la crèche.  Lui expliquer ce qu’il va venir faire parmi nous.  Ce moment va permettre à la maman de pouvoir parler avec nous et qui permettra que la séparation le premier jour à la crèche soit moins dure et moins stressante.

Dans une autre mesure, un retour de vacances d’un enfant peut également entraîner des réactions dans le groupe.
Il faut pouvoir expliquer aux autres enfants qu’il revient parmi nous après avoir été en vacances avec ses parents.
Parfois, certains enfants demandent après leur petit copain, donc il faut leur expliquer clairement et simplement pourquoi leur copain n’est plus là.

Le besoin de bonne santé de l’enfant.

Promouvoir un bon état de santé
1° Dans le milieu d’accueil l’hygiène est très importante.
Elle doit être comprise comme une manière de vivre ensemble en préservant sa santé.
Pour des raisons d’organisation et pour que le bain soit un moment privilégié avec papa et maman, nous demandons de le donner à la maison.  En cas de problème (vomissement, diarrhée…) dans le courant de la journée, le personnel veillera, à ce que l’enfant reçoive les soins nécessaires en vue d’une hygiène parfaite.

2° L’environnement doit être sain :

3° La minutie sur l’hygiène de soins est importante pour le confort de l’enfant :

Les soins du siège et des petits soins sont assurés avec précaution et avec le plus d’hygiène possible.
Il faut éviter les microbes, c’est pourquoi, il faut se laver et désinfecter les mains régulièrement et après chaque soin.  Il faut également désinfecter le coussin à langer entre chaque enfant.

Veillez à la santé de l’enfant ?
Cela nécessite un effort de formation et  d’organisation de la part du milieu d’accueil (enfants sous monitoring, convulsions, enfants handicapés…)

Une consultation O.N.E. a lieu dans notre structure d’accueil une fois par mois sauf durant le mois de juillet et d’août, suivant le calendrier O.N.E. et suivant le choix de parents en suivi limité ou universel.
Cette consultation a pour but :

La consultation O.N.E. est une consultation de prévention et non thérapeutique.  En cas de problème, de maladie, les parents devront consulter leur pédiatre.

Pour tout enfant faisant de la température :

Pour tout enfant présentant des signes de contagion (diarrhée-vomissement), celui-ci sera mis dans le parc à l’égard des autres enfants mais à proximité de l’équipe qui le surveillera et s’en occupera jusqu’à son retour.

Nous vivons en collectivité.  Il faut donc préserver la santé des autres enfants.

Nos constatations sont inscrites sur le certificat médical (O.N.E.) délivré par notre maison d’enfants.  Ceci pour éclairer le docteur car la situation indiquée correspond à celle au moment où l’enfant est présent à notre maison d’enfants.

Suivant l’état et le comportement d’un enfant, la prise de la température se fera de deux manières, l’une auriculaire qui donne une première indication, l’autre rectale qui nous indique une température juste et fiable.  L’enfant sera toujours prévenu lors de la prise de la température et elle sera prise le moins souvent possible.
On considère un état fébrile chez un enfant à partir de 38°.
Les responsables de la maison d’enfants restent seuls juges du nombre de prise de température chez l’enfant et ce suivant son état.
Une température constante de plusieurs jours légèrement au-dessous de 38° reste aussi préoccupante qu’un pic au-delà de 39°.
Les décisions de la responsable restent objectives et sont prises en « Bon père de famille ».

Apporter protection et intimité.
La vraie réponse aux besoins de l’enfant malade, à court et à long terme, se trouve dans la possibilité que ses parents obtiennent de rester avec lui dans la phase aiguë de toutes ces petites maladies d’enfance.
Le milieu d’accueil, quant à lui, doit tout faire pour renforcer la sécurité et l’intimité autour de cet enfant tout en lui prodiguant les soins nécessaires.


Favoriser la transparence sur les faits et les événements qui concernent l’enfant.

La relation entre l’adulte et l’enfant fondée sur la vérité donc la confiance réciproque.
La relation entre l’adulte et l’enfant lors de la séparation quotidienne du matin.


Le soutien aux professionnelles.

Notre milieu d’accueil est toujours à la recherche d’idées, de solutions et de formations.
Chaque année, nous suivons une ou plusieurs formation(s).
Notre règlement d’ordre intérieur prévoit plusieurs jours de formation par an.
La formation nous aide dans nos pratiques quotidiennes avec vos enfants.  Nous réfléchissons sur des sujets qui les concernent, qui vous concernent afin d’offrir un accueil de qualité.  Ces journées de formation sont obligatoires.
Les connaissances à propos du développement de l’enfant évoluent, la pédagogie des enfants en milieu d’accueil aussi.  Il est important pour nous, pour vous et vos enfants que nous y participions.

Nous devons aider et suivre les enfants dans leur développement à tout point de vue pour qu’ils puissent s’épanouir.

Fait à Nivelles le 28 avril 2015
Maison d’enfants « les spirous »

Madame ROBERT – ROUSSELLE
Responsable et directrice

Pour toute question sur notre règlement, n'hésitez pas à nous contacter.